Comment obtenir un crédit immobilier pour le financement d'un investissement immobilier à Belfort ?

Partager sur :
Comment obtenir un crédit immobilier pour le financement d'un investissement immobilier à Belfort ?

Vous avez besoin d’une aide pour le financement d’un achat immobilier à Belfort ? Le crédit immobilier est l’option la plus avantageuse, car il permet d’obtenir un capital important. Il faut cependant remplir quelques critères d’éligibilité pour espérer l’obtenir. Découvrez ses principales conditions. 

Un apport personnel

Toute personne désireuse d’obtenir un crédit immobilier doit avoir un apport personnel équivalent à 10 ou 15 % au moins du coût total de l’investissement à faire. Certaines banques vont jusqu’à demander un minimum de 20 %. Plus votre part dans le financement du projet est importante, plus vous encouragez la banque à vous aider. 

L’apport doit provenir de vos fonds propres, ce qui prouve que malgré des revenus limités, vous avez une bonne capacité d’épargne et une situation financière saine. Il peut aussi être issu d’un prêt à taux zéro, d’un héritage, d’un prêt familial… 

Un taux d’endettement minimal

Pour chaque prêt bancaire à contracter, le taux d’endettement de l’emprunteur est calculé. Il indique le montant des dettes qu’il doit rembourser tous les mois et qui seront prélevées sur son salaire. Pour les banques, ce taux ne doit pas être supérieur à 35 % du revenu mensuel du ménage au risque de lui laisser un reste à vivre insuffisant.

Si au moment de la demande de crédit, le taux frôle déjà ce seuil, la banque statuera sur un refus. Il est impératif de terminer le remboursement des autres crédits en cours avant d’envisager un autre prêt. 

Un travail stable

L’emprunteur doit avoir les moyens de restituer le capital avancé. Pour cela, il doit avoir une rentrée d’argent régulière. Avant de valider un dossier, la banque analyse le parcours professionnel de l’emprunteur. Est-il sérieux dans son travail et a-t-il un bon avenir dans l’entreprise qui l’emploie. 

Il ne faut pas oublier que le remboursement se fait sur plusieurs années. La stabilité de l’emploi est donc  impérative. En général, la banque n’accorde ce crédit qu’aux fonctionnaires de l’État ou aux salariés en CDI.